jeudi, septembre 17, 2009

A bientot...


8 Kg de coinceurs....
...40 ans de rêves dans la tête.
Je compte sur vous pour la pow pow sur les sommets a mon retour dans 3 semaines ;-)

lundi, septembre 14, 2009

Un dernier verre de granite

La météo du weekend était rock'n roll. Le choix pour le meilleur plan grimpe était délicat. Dans le doute, nous opterons pour un plan en vallée... de cham... ce qui permet, a tout moment de se rabattre vers les pichets d'ambree de la MBC :-)

Samedi, la météo annonce des averses dans l'après midi... on se dépêche vers la falaise de Barberine pour une belle session de grimpe plaisir. L'occasion de parcourir une voie que je ne connaissais pas encore "Barbourine". Après les 4 premières jolies longueurs... mais de dalles... les 4 dernières longueurs sont vraiment magnifiques sur un rocher sculpte a souhait et très esthétique... pas de photos... oublie d'appareil :-)... a la descente, on croisera Mme Destivelle qui venait aussi se faire plaisir dans cette voie (si, si, mon Beber, c'était bien elle!)... très belle journée d'automne, puis orages, badaboum sur Cham... vite... a la MBC !

Dimanche matin - c'est bâché sur la vallée.. on regarde les topos pour aller plus bas dans le calcaire de l'arve... mais bon.. le granite c'est quand même autre chose... Allez - on tente le coup - direction la patagonie... ou plutôt la face ouest de blaitiere :-) Les aiguilles sont chargées de neige de la veille, ambiance sévère... mais le ciel s'ouvre peu a peu...

Direction L'eau rance d'arabie - une voie que j'avais grimpe en 2004 et qui m'avais laisse de superbes souvenirs.
Bertrand s'élance dans L1 -la belle fissure bouchée de L1 - Mmmm - tiens, ça me rappelle des souvenirs.. Que c'est fin ! Que c'est classe !







C'est du vrai Piola de Jeunesse - il n'y a rien de donne - grandiose.

Des passages hyper esthétiques...

Les parapentistes nous survoles - nous sommes seuls sur cette face... faut dire que vu la météo ;-) faut vraiment être mort de faim de granite ! On rigole tout du long - sauf quand on grimpe.. la - ça se concentre - gomme froide, sur dalle humide - pas obligatoires... çà met du peps :-0 - Bertrand assure en tête !























Un ENORME MERCI a Bertrand et Olive pour leur super compagnie - les bières - les bons moments de rigolade - la super grimpe.
Bien sur, l'averse qui nous tombera dessus nous forcera a la retraire au milieu de L5. Fait froid dans cette
connerie ;-)

Promis, je reviendrais l'année prochaine... j'adore toujours cette voie. Une des plus jolies dans ce niveau, pour le massif.


Voila, c'en est termine pour ma saison de granite dans les alpes française. Prochain retour en haute montagne pour du ski ou de la glace...Dans une semaine, je serais aux states... vive le granite... vive le Yosemite... Profitez bien de l'automne mes amis, de très loin, ma saison préférée... Je vous souhaite que du bonheur !

mardi, septembre 08, 2009

Un weekend avec Olive


Il y'a des moments ou on se sent bien - la haut. Le weekend dernier combla nos envies de grand air et de plaisir.

Taf boucle vendredi, direction Chamonix - vite fait pour attaquer la face nord du bar de la MBC... Il pleut dehors, ça caille même...

Réveil tranquille samedi matin, eh oui, le 1er train du Montenvers n'est qu'a 8h30... Ouah - c'est tout bleu dans le ciel, et c'est tout blanc au dessus de 2000m. 5cm a 10cm de belle neige froide recouvre le massif du Mont Blanc. Ca respire l'automne et c'est tout simplement magique.

Déjà dans le train, première rencontre avec Yves (Le grand blond) et son pote manu qui, comme nous, envisagent d'user des chaussons & des friends. Au refuge de l'envers, c'est calme, la neige recouvre la terrasse, seul le chat des gardiennes continue a chasser les pov bêtes qui ont réussies a survivre jusque la.

La face du Grepon dégouline, des cascades d'eau, la neige fond peu a peu... l'accès a la tour rouge n'est plus possible, le glacier ayant trop avance... on est paisible, un paysage a couper le souffle avec cette neige sur toute les faces... Mais bon, direction la tour verte pour détendre les cordes... La tour verte, l'endroit qui sèche le plus vite. On ira faire les 4 premières longueurs de Pasang puis on enchaînera avec les 2 longueurs, splendides du diedre de "Homologue Exceptionnel", pour finir au sommet par "Le pont des soupirs".
La deuxième partie du diedre est bien continue -verticale sur grosses prises.. ça prend aux tripes... prendre un numéro 3.. ça aide :-). Même si ça cote 5c sur le topo, c'est physiquement au dessus des 6b et 6a+ du dessous...



A la descente, on croise une cordée d'italien qui remonte le diedre, je leur prête mon gros friend pour la suite de leur escalade. Du coup, le soir au refuge, on entame la discussion... un des gars est fort.. enfin, comme on dit, mutant du granite.. Le moment fun fut quand il nous montre la photo de L2 d'american beauty en 7c (voir topo de Piola) et nous dit "C'est plus a doigt!"... je pense qu'il déconne... mais non... il nous explique que la fissure s'est écartée et que maintenant ça fait 10cm de large.. "Quand tu grimpes, tu entends les cailloux qui tombes a l'intérieur de la fissure"... je lui demande alors si il a réussit a finir la voie?! "Ben, quand j'ai commence la longueur, j'étais bien... mais au bout de 6m, j'ai réalise que j'étais un peu juste avec mes 2x.75 et mes 3x.5... du coup je devais grimper sans les friends jusqu'au spits.. mais, tu comprend, il y'a 4 spits sur 40m... pour du 7c". Bref, on a tous bien rigole - et le gars est super sympa et mort de faim (une pensée pour la copine qui l'accompagnait et qui essayait de le raisonner sur les objectifs du lendemain)

Bon, ben, le 7c sur coinceurs c'est dans une autre vie pour moi... donc revenons sur terre...

Dimanche matin, grand ciel bleu, la neige a un peu plus fondue - direction la deuxième pointe des Nantillons pour aller grimper la belle voie des "Fleurs du Mal". Le seul hic ?! Vue que beaucoup de faces sont encore enneigées - les 20 grimpeurs du refuge ont la même idée: Les Nantillons... et même si la plupart partent dans les classiques style George 5 ou Amazonia... reste que c'est la cohue au départ sur le coup des 8h!

On gravira 11 longueurs dans la voie - même si on a grimpe assez vite, on avait décidé de s'arrêter a 13h et choper le dernier train. J'ai trouve les longueurs du bastion central complètement magique, fissures parfaites, qui se protègent sans soucis... dans le superbe bastion terminal de la 2eme pointe, c'est encore splendide avec un mélange de pas en dalle, toujours biens protégés, et des fissures/diedres esthétiques... je conseille cette voie trois étoiles :-)
Prévoir du matos, certaines longueur font près de 50m et entièrement a protéger.


Merci Olive pour ce super weekend !!!
Bien grimpe l'ami!!!








vendredi, septembre 04, 2009

Une chance pour nous


4 Nov - Festival de Montagne de Grenoble:
Camp 4 et l’histoire du Yosemite avec Yvon Chouinard et Lynn Hill
Immanquable -
Et puis, le Yvon, il commence a se faire vieux ---
Je sens qu'encore plus que d'habitude, je vais être comme un gamin a l'écouter... quelle vie... respect.
A Mercredi 4 Nov - au Summum !

mercredi, septembre 02, 2009

Vive les offwidths

video

J'adore ce petit film - bon esprit, malgré les conditions. Quelle ligne! Tout est magique... Ca me prend aux tripes - Bravo les gars !

Et en plus on tient la phrase du mois:
"It does not have to be fun, to be fun!"

Merci a Patag - La vidéo en bonne résolution sur http://www.patagonia.com/

mardi, septembre 01, 2009

Je suis triste

Michel Marion est parti ce matin, 3 semaines de combat, la nature a repris main sur son destin.
Anne, sa femme a si bien écrit tout au long de ces 3 longues semaines sur l'évolution de l'état de santé de Michel, sur la vie qui essaie de s'organiser autour de l'improbable ... A chaque message, un hypercut dont je ne me remettais pas vraiment - on n'encaisse pas, c'est pas possible.

Je perd un collègue de boulot, un passionnée de montagnes, une personne qui a tant donne pour faire découvrir et partager sa passion autour de lui.

"Michel s’est battu jusqu’au bout, de toutes ses forces, mais la nature a repris ses droits et il est décédé ce matin très tôt. Comme un départ de course, une expédition un peu longue à notre goût. J’imagine qu’il a pensé que 3 semaines étaient nécessaires pour que l’on s’habitue et que l’on trouve les ressources pour poursuivre notre chemin sans lui."